UN RAPPEUR LIBANAIS RENCONTRE JÉSUS

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai fait la connaissance de Rahim (le nom a été changé) lors d’un événement musical dans un bar. Son nom de scène, un jeu de mots intelligent avec une expression obscène, s’affichait en grosses lettres noires sur son T-shirt XXL, et ses slams ainsi que ses chansons de rap étaient un feu d’artifice de douleur brutale et de rage destructrice. Alors qu’il hurlait à pleins poumons dans une sorte d’auto-thérapie lors de ces événements, Dieu était déjà à l’œuvre dans sa vie.  

Libanon Karte FR

Le jeune rappeur, qui travaille actuellement sur son premier album en studio, vient d’une famille musulmane et avait testé la spiritualité occulte pendant un certain temps. Lorsque sa seule amie croyante a écrit un poème prophétique pour lui, quelque chose a fait tilt en lui. Peu de temps après, nous nous sommes rencontrés tous les trois et Rahim a accepté mon invitation à rejoindre notre groupe biblique pour les personnes en recherche et les sceptiques.

Lorsque d’autres membres de l’équipe ont commencé à lui consacrer du temps, il ne pouvait plus se passer de la compagnie des « gens de Jésus ». En tant qu’artiste, ce sont surtout les temps de prière et de louange qui l’attiraient. Il dit : « Avec vous, je ressens une paix et un amour que je n’ai pratiquement jamais connus de toute ma vie ». 

TOUT CELA GRÂCE À VOUS – ET À JESUS
Avec l’amie mentionnée ci-dessus, j’organise des événements mensuels de slam poésie et des ateliers d’écriture sur le thème « Dieu et la spiritualité », afin d’engager la conversation sur Jésus avec toujours plus de personnes. Cet été, Rahim a écrit sa première prière sous forme de poème lors d’un de ces événements : « On me dit que tu m’aimes. Et d’une certaine manière, je commence vraiment à y croire ». Depuis, il a reçu sa propre Bible qu’il lit aussi de manière autonome en dehors de notre groupe biblique.

Cet été, il m’a témoigné autour d’un smoothie frais à la mangue : « Je ne fume plus, je ne prends plus de drogues et je ne fais plus de cauchemars ; tout cela grâce à vous – et à Jésus ». Il ne se dirait pas chrétien, c’est d’ailleurs compliqué ici au Liban, car cela a plus une signification politico-culturelle que spirituelle. Mais pour lui, il est clair que non seulement lui, mais aussi d’autres personnes ont besoin de Jésus. 

pexels-alena-darmel-7715502_hoch_web.jpg
pexels-alena-darmel-7715502_hoch_web.jpg
pexels-alena-darmel-7715502_hoch_web.jpg

RAP ÉVANGÉLIQUE À HALLOWEEN 
C’est ainsi qu’en automne, lors de notre action d’évangélisation dans la rue pour Halloween, il a tout de suite mis à profit ses talents de rappeur. L’intervention était spectaculaire : avec le soutien de bénévoles de différentes églises, nous avons organisé une procession d’une vingtaine de personnes, masquées et cagoulées comme des créatures de la mort, avec des panneaux en anglais et en arabe. Dans cette tenue dramatique, nous avons
défilé devant les gens dans les bars, les discothèques et les pubs afin de les faire réfléchir. Parallèlement, nous avons invité tous les curieux à un concert au bout de la rue, au cours duquel Rahim et l’un des bénévoles ont rappé sur la dépression et l’obscurité, la mort, le deuil et la destruction. Avec un retournement rapide à la fin, « vers la lumière », où nous avons pu annoncer l’Évangile à plus de 60 spectateurs. Tout cela afin que – comme l’a dit Rahim, visiblement ému à la fin de l’intervention – « d’autres puissent aussi vivre ce que je suis en train de vivre ! ».

PROCHAINES ÉTAPES 
Nous l’accompagnons maintenant dans ses prochains pas avec et vers Jésus-Christ et essayons de l’intégrer dans une église locale. Comme famille où Rahim vient de temps en temps manger (surtout quand Bettina cuisine libanais), nous sommes euphoriques et reconnaissants à Dieu de pouvoir faire partie de cette histoire et d’autres semblables et de voir de près comment Dieu, dans son amour et sa créativité, change des vies et réécrit des histoires : De la douleur et de la colère à l’amour et à la paix – que l’on veut transmettre ! 

ÊTRE PRÉSENT LÀ OÙ SE TROUVENT LES JEUNES
Nous n’attendons pas que quelqu’un se rende dans une salle de culte, mais nous apportons la bonne nouvelle de l’Évangile là où se trouvent les gens. Notre objectif est de communiquer la bonne nouvelle de manière à ce que les gens la comprennent et la perçoivent comme quelque chose de bon ! C’est pourquoi nous sommes présents dans les bars, les clubs, les cinémas, les concerts, les ateliers ou les manifestations – et bien sûr dans le quartier où l’on sort le soir – afin de créer des liens avec des jeunes comme Rahim.  

Suter vorstellen FR

ENSEMBLE AVEC VOUS, NOUS RENDONS LA MISSION POSSIBLE 

La SMG est une organisation chrétienne de mission et d’aide humanitaire qui compte plus de 200 employés dans le monde. En faisant un don à SMG, vous contribuez à ce que des histoires comme celle-ci deviennent réalité. 

Témoignages les plus récents

5 marks of mission

LES 5 FACETTES DE LA MISSION

Pour rendre la mission possible, il est essentiel d’avoir une compréhension commune de la mission. L’initiative « L'avenir de la mission » invite à l'engagement sur un chemin spirituel ...
Freundeskreis

L'histoire de la SMG

La fin de la Seconde Guerre mondiale a marqué une période de renouveau. Ce sont de « jeunes sauvages », principalement américains, qui se sont réunis à Beatenberg du 15 au 22 août 1948. Ils ...
Aeschlimann

75 ANS POUR LA MISSION MONDIALE

En 1948, de jeunes chrétiens se sont réunis pour la conférence Youth for Christ pour l'évangélisation mondiale. C'était le point de départ d'un mouvement qui a durablement marqué le visage du ...