UN DÉCÈS AUX BONNES CONSÉQUENCES

La religion catholique romaine, avec sa longue tradition, est prédominante dans le nord de l’Italie. Les collaborateurs de la SMG, Caterina et Pierino Zingg, n’ont rien à envier aux autres. Résidant depuis plus d’une décennie dans la province du Trentin, ils tentent, en tant qu’ambassadeurs de l’Évangile, de surmonter les clivages entre les confessions. Le fait qu’un décès les y aide les surprend eux aussi. 

Italien Karte FR

Lorsque Caterina et Pierino sont arrivés dans le Trentin, il n’y avait qu’une vingtaine de croyants qui fréquentaient les églises évangéliques de la région. Parmi eux, une seule personne était un Trentinois de souche, les autres étaient des Italiens du Sud ou des étrangers. Selon une estimation audacieuse de l’Alliance évangélique italienne, deux tiers des croyants évangéliques en Italie sont des étrangers. Dans la province du Trentin, il semble que le tiers des locaux soit surtout composé d’Italiens du Sud. Les Italiens du Nord ne sont pas atteints, car ils sont sceptiques à l’égard des croyants étrangers et de ceux du sud de l’Italie. D’autre part, la forte prédominance de la tradition catholique romaine les empêche de croire en Jésus-Christ comme leur Sauveur personnel. 

 

 

ÊTRE EN ROUTE AVEC LES GENS  
Cette situation exigeante doit être prise en compte dans l’approche « missionnaire ». Caterina et Pierino ne veulent pas évangéliser de manière offensive et publique, ils se mêlent plutôt à la population. Ils témoignent du message rédempteur de Jésus-Christ par des contacts personnels. Pour ce faire, ils ont rejoint le conseil œcuménique des églises locales ainsi que des associations : la chorale de l’école de musique de la ville, une unité de protection civile de l’association Alpini et l’association suisse. Ils sont ainsi devenus partie intégrante de cette société, ont appris à connaître sa culture et ont noué des amitiés et des contacts précieux. Jusqu’à présent, ils ont sciemment renoncé à des structures fixes au sens d’un local d’église ou d’un programme. Ils sont simplement en route avec les gens. Ce faisant, Dieu leur offre de nombreuses possibilités de parler de Jésus. 

DES PRÉDICATIONS À LA TÉLÉVISION LOCALE
Après de nombreuses années à semer, à faire connaître et à donner l’exemple, les Zingg espèrent maintenant voir des années de récolte et de rassemblement. Ils ouvrent donc leur travail pour atteindre un plus grand nombre avec l’Évangile. Ils ont donné un nom à leur travail, « Amici di Gesù » (Amis de Jésus), et proposent désormais des cultes dans leur spacieux appartement. Ils distribuent des calendriers évangéliques dans quelques milliers de foyers. Ils diffusent des messages évangéliques dans toute l’Italie par le biais d’une chaîne de télévision évangélique et des réseaux sociaux. Grâce à la collaboration avec le conseil local de la paroisse, des prédications ont déjà été diffusées en direct à la télévision locale.

Rovereto,_chiesa_di_San_Marco_Web.jpg
Rovereto,_chiesa_di_San_Marco_Web.jpg
Rovereto,_chiesa_di_San_Marco_Web.jpg

LA DIFFÉRENCE ESSENTIELLE  
« Quelle est donc la différence entre votre foi et celle de l’Église catholique ? » C’est une question que les Zingg aiment particulièrement entendre. Par exemple de Maria-Grazia et Marco lors d’une excursion du club suisse. Caterina et Pierino peuvent alors parler de Jésus-Christ comme le seul chemin vers Dieu. Contrairement au catholicisme, il n’y a pas besoin d’aide humaine ni de culte des saints pour obtenir son salut. En tant que disciples de Jésus-Christ, nous pouvons avoir la certitude du salut. Cette différence essentielle fait souvent réfléchir les gens. Pour qu’ils puissent approfondir leur foi en Jésus, les Zingg distribuent des écrits évangéliques correspondants. 

CONFRONTE A UN REFUS  
Beaucoup d’Italiéns du nord ont en général peu d’occasions de connaître cette différence. Et ceux qui s’intéressent à l’Évangile rencontrent souvent de la résistance. La tradition catholique romaine est tellement enracinée dans la société qu’il faut beaucoup de courage pour se déclarer publiquement évangélique. La plupart du temps, le rejet commence au sein de la famille, qui jouit d’une grande importance en Italie. Caterina et Pierino font ainsi régulièrement l’expérience que les personnes et les groupes intéressés sont freinés dans l’acceptation et la mise en pratique de l’Évangile. 

UN ENTERREMENT UN PEU DIFFÉRENT  
Il en a été autrement pour Barbara. Au cours des années, Caterina et Pierino ont vu la dame âgée se tourner vers Jésus et rencontrer en lui son Sauveur personnel. Avant que Barbara décède, elle a souhaité que les Zingg s’occupent de ses funérailles. Caterina et Pierino se sont sentis honorés, mais ont aussi eu une certaine crainte pour cette tâche, car les sociétés de deuil catholiques romaines sont habituées à d’autres cérémonies. Mais les réactions à l’enterrement ont été exclusivement positives : « Je n’ai jamais vécu cela comme ça, c’était beaucoup plus beau que d’habitude » et « Merci beaucoup, c’était tellement profond et encourageant ».

Depuis, Caterina et Pierino peuvent accompagner quelques proches de Barbara qui s’intéressent à la foi en Jésus-Christ. Ainsi, de nouvelles occasions de transmettre l’Évangile aux Trentinois s’ouvrent régulièrement. Les Zingg sont en tout cas prêts à saisir chacune de ces occasions – et ce avec une persévérance et un enthousiasme impressionnant depuis plus de dix ans.

Box Zingg FR

ENSEMBLE AVEC VOUS, NOUS RENDONS LA MISSION POSSIBLE 

La SMG est une organisation chrétienne de mission et d’aide humanitaire qui compte plus de 200 employés dans le monde. En faisant un don à SMG, vous contribuez à ce que des histoires comme celle-ci deviennent réalité. 

Témoignages les plus récents

5 marks of mission

LES 5 FACETTES DE LA MISSION

Pour rendre la mission possible, il est essentiel d’avoir une compréhension commune de la mission. L’initiative « L'avenir de la mission » invite à l'engagement sur un chemin spirituel ...
Freundeskreis

L'histoire de la SMG

La fin de la Seconde Guerre mondiale a marqué une période de renouveau. Ce sont de « jeunes sauvages », principalement américains, qui se sont réunis à Beatenberg du 15 au 22 août 1948. Ils ...
Aeschlimann

75 ANS POUR LA MISSION MONDIALE

En 1948, de jeunes chrétiens se sont réunis pour la conférence Youth for Christ pour l'évangélisation mondiale. C'était le point de départ d'un mouvement qui a durablement marqué le visage du ...