POURQUOI LA RADIO EST SI PRÉCIEUSE EN AFRIQUE

En Suisse, la consommation de radio diminue chaque année. Il en va tout autrement en Afrique, où, des plus pauvres aux plus riches, presque tout le monde a une petite radio. Diguna, une mission partenaire de SMG, a lancé au milieu des années 1990 une première station de radio au Congo pour atteindre le peuple avec l’Évangile. Aujourd’hui, il y a plus de 60 stations de radio en Afrique de l’Est et en Afrique centrale. 

Karte Kenia FR

Tout a commencé avec des camions réparés de l’armée allemande, qui ont été conduits au Zaïre, l’actuelle République démocratique du Congo. Non seulement les camions restent là-bas, mais l’Évangile aussi. Quelques voyages transafricains plus tard, l’œuvre missionnaire Diguna est fondée en 1978. Grâce au fort travail d’évangélisation au Congo, une station de radio catholique prend contact avec l’œuvre missionnaire et propose du temps d’antenne. Le programme étant bien accueilli, Diguna décide de créer elle-même une station de radio au Congo. Comme le gouverneur du Congo de l’époque était chrétien, tout se passe étonnamment vite et la première station de radio de Diguna peut commencer à émettre en 1995. 

 

Techand_Gabras_Web.jpg
Techand_Gabras_Web.jpg
Techand_Gabras_Web.jpg

LA PREMIÈRE STATION SURVIT À LA GUERRE CIVILE  
Un an plus tard seulement, la guerre civile éclate au Congo. Les collaborateurs de Diguna doivent quitter le pays à la hâte. Mais la station de radio reste miraculeusement intacte pendant toute la durée de la guerre et le programme se poursuit avec quelques rares interruptions. Lorsque la paix revient dans le pays, Diguna construit d’autres stations de radio au Congo afin d’atteindre encore plus de personnes avec l’Évangile. Aujourd’hui, le travail radiophonique de Diguna comprend plus de 60 stations de radio en Afrique centrale et orientale. 

LE POTENTIEL DE LA RADIO  
Contrairement à la Suisse, la radio a une plus grande importance dans les pays du tiers monde comme le Congo, le Kenya ou le Soudan du Sud. Presque tout le monde possède une radio, car elle est abordable même pour les pauvres et ne nécessite que peu d’énergie. Les émissions de radio permettent donc d’atteindre des personnes de toutes les couches de la société, qu’elles soient jeunes ou âgées, riches ou pauvres, analphabètes ou instruites. Le fait que même les nomades du nord du Kenya écoutent la radio peut toutefois surprendre. 

RADIO DANS LE DÉSERT  
Les Gabra sont un peuple nomade vivant dans le désert de Chalbi, au nord du Kenya. En raison du mauvais état des routes, il était difficile de se rendre dans leur région et d’atteindre les Gabra avec l’Évangile. Les collaborateurs d’une œuvre missionnaire ont donc récolté des fonds pour acheter un nouveau véhicule tout-terrain, mais sans succès. Peu avant leur retour au Kenya, ils ont rendu visite à un vieil homme d’affaires. Celui-ci leur a demandé, à la surprise générale, combien coûterait une nouvelle station de radio au Kenya. Lorsque les collaborateurs ont indiqué la somme, l’homme d’affaires a établi un chèque avec le montant indiqué. Une autre station de radio a été construite dans le nord du Kenya. Depuis lors, non seulement les Gabra du désert de Chalbi peuvent écouter la Parole de Dieu à la radio, mais aussi de nombreuses autres tribus de la région. 

 

Diguna Logo Balken

INTERVENTIONS ET DONS  
Diguna est l’une des quelque 100 missions partenaires de la SMG. David et Patricia Techand sont employés par la SMG et travaillent pour Diguna au Kenya. De plus, les dons pour les projets de Diguna en Suisse passent par la SMG, afin qu’ils puissent être déduits des impôts. En tant que centre de compétences pour le personnel, les finances et les dons, la SMG permet ainsi aux Techand et aux autres collaborateurs de Diguna de se concentrer sur leur précieux service en Afrique de l’Est et en Afrique centrale. 

ENSEMBLE AVEC VOUS, NOUS RENDONS LA MISSION POSSIBLE 

La SMG est une organisation chrétienne de mission et d’aide humanitaire qui compte plus de 200 employés dans le monde. En faisant un don à SMG, vous contribuez à ce que des histoires comme celle-ci deviennent réalité. 

Témoignages les plus récents

5 marks of mission

LES 5 FACETTES DE LA MISSION

Pour rendre la mission possible, il est essentiel d’avoir une compréhension commune de la mission. L’initiative « L'avenir de la mission » invite à l'engagement sur un chemin spirituel ...
Freundeskreis

L'histoire de la SMG

La fin de la Seconde Guerre mondiale a marqué une période de renouveau. Ce sont de « jeunes sauvages », principalement américains, qui se sont réunis à Beatenberg du 15 au 22 août 1948. Ils ...
Aeschlimann

75 ANS POUR LA MISSION MONDIALE

En 1948, de jeunes chrétiens se sont réunis pour la conférence Youth for Christ pour l'évangélisation mondiale. C'était le point de départ d'un mouvement qui a durablement marqué le visage du ...