MAIN DANS LA MAIN : PROJETS MISSIONNAIRES INNOVANTS

Au Liberia, pays marqué par Ebola, la guerre civile, la corruption et la pauvreté, la famille Kummer est au cœur de la vie d’une pisciculture, d’un centre du traitement du diabète et du travail d’une petite église. 

carte Liberia

Peter et Gisela Kummer avec leur fils Aaron vivent au Libéria depuis 2014, et leur souhait est clair : les gens doivent avoir la possibilité de connaître et d’aimer Jésus-Christ. Car c’est de la relation avec Jésus que peut naître le bien. Un changement positif a lieu là où les gens vivent dans l’amour de et pour Jésus. C’est exactement ce dont les Libériens ont besoin. La misère est omniprésente dans le pays. Les fonds de soutien se perdent dans le terreau de la corruption, la côte est vidée de ses poissons et les gens ne bénéficient ni de bons soins médicaux ni d’une éducation scolaire durable. La famille Kummer s’est donnée pour mission d’atteindre le cœur des gens. Leur expérience le montre : le changement le plus important et le plus durable se produit là où la vie est partagée. On travaille et on apprend main dans la main, on transmet des valeurs et on vit le discipulat, main dans la main et cœur à cœur. 

DU HOBBY À LA PISCICULTURE MODERNE  
De cette motivation sont nés des projets variés. L’élevage de poissons est assez exceptionnel. Il y a des années, il s’agissait d’un hobby avec 20 poissons, aujourd’hui c’est devenu une installation unique et moderne qui fonctionne à plein régime depuis 2022. Chaque mois, jusqu’à 20’000 alevins « all-male tilapia » peuvent être élevés. L’installation est en grande partie gérée par des collaborateurs locaux. Pour les Libériens, le travail avec les poissons et les clients est exigeant. Outre l’apprentissage du métier, ils découvrent ce que signifie le respect, l’honnêteté et l’acceptation mutuelle. « Ainsi, les principes bibliques ne sont plus seulement de la théorie, et être chrétien devient très pratique », Peter en est convaincu. Ils apprennent à apprécier l’utilité du travail que l’on accomplit avec précision et fiabilité. C’est un environnement merveilleux pour s’épanouir : le discipulat et le développement personnel sont également inclus. 

 

Kummer_Lobpreis_RGB_q_Web.jpg
Kummer_Lobpreis_RGB_q_Web.jpg
Kummer_Lobpreis_RGB_q_Web.jpg

PAS D’AIDE SUFFISANTE POUR LES DIABÉTIQUES  
Comme un poisson dans l’eau, Gisela est dans son élément lorsqu’elle s’occupe de personnes malades. Grâce à son expertise, elle s’occupe particulièrement des diabétiques. Il leur manque souvent la perspective adéquate. Le médecin de confiance n’existe pas. Les personnes malades qui saisissent chaque opportunité de guérir et sont prêtes à payer sont exploitées sans scrupules. La grand-mère d’un jeune patient l’exprime ainsi : « Tu sais, nous, les Libériens, nous ne pouvons pas soigner comme toi ». Le cœur de Gisela bat pour ces personnes qui sont plus que de simples patients. Elle s’engage pour eux, les prend au sérieux et fait de son mieux pour les aider dans leur situation de détresse. Elle se réjouit de voir les choses s’améliorer, souvent en peu de temps. En revanche, il faut beaucoup de patience pour expliquer aux personnes concernées qu’il est important de prendre les médicaments régulièrement et d’adapter leur mode de vie. 

UN CENTRE POUR DIABÉTIQUES VOIT LE JOUR
Gisela travaille d’égal à égal avec les locaux. Ici encore, c’est le cas : main dans la main et cœur à cœur. Les Libériens seront également formés et poussés dans le domaine de la santé – et des valeurs telles que la compassion, l’empathie et l’attention sont vécues au milieu d’eux. Les collaborateurs/trices locaux sont ainsi un exemple positif dans les relations entre eux. Et cela se sait : ils sont de plus en plus nombreux ! La construction d’un centre pour diabétiques a commencé. Encore plus de personnes doivent bénéficier d’un bon traitement et de perspectives d’avenir. Ainsi, ils deviennent eux-mêmes porteurs d’espoir et les changements positifs se propagent. 

 

PREMIÈRE ICF MICRO CHURCH EN AFRIQUE  
Ce qui était une église de maison en période de pandémie a donné naissance en janvier 2022 à ICF Micro Church – la première du genre sur le continent africain ! C’est un endroit merveilleux pour célébrer le culte ensemble et partager la foi en Jésus-Christ. Comme les enfants étaient de plus en plus nombreux, l’équipe a commencé à proposer un programme pour enfants certains dimanches. Plus de 100 enfants en ont pleinement profité ! « Malheureusement, nous n’avons pas la capacité de proposer un programme hebdomadaire pour enfants en plus de toutes les autres tâches que nous avons déjà », explique Gisela. Beaucoup d’enfants attendent chaque fois que la Kids Church soit à nouveau organisée. Qui veut investir dans la jeune génération et faire briller les yeux des enfants ? 

 

UNE VISION QUI APPORTE LE CHANGEMENT À LA SOCIÉTÉ 
Pour la famille Kummer, rapprocher les gens de Dieu signifie : partager la vie, s’écouter les uns les autres, s’encourager et se soutenir mutuellement. D’égal à égal, main dans la main et cœur à cœur. Voici ce qu’elle dit : « Notre vision est d’encourager les gens au Liberia de manière globale par l’éducation et des projets pratiques. En fonction de leurs forces et de leurs compétences, ils apprennent à prendre des responsabilités, ce qui leur permet d’avoir une influence marquante et positive sur la société. » 


VIDÉO IMPRESSIONNANTE  

Plongez dans les projets de la famille Kummer au Libéria (en allemand). 

Box Kummer Fr

ENSEMBLE AVEC VOUS, NOUS RENDONS LA MISSION POSSIBLE 

La SMG est une organisation chrétienne de mission et d’aide humanitaire qui compte plus de 200 employés dans le monde. En faisant un don à SMG, vous contribuez à ce que des histoires comme celle-ci deviennent réalité. 

Témoignages les plus récents

Freundeskreis

75e anniversaire de la SMG

Cordiale invitation à l'événement anniversaire de la SMG, y compris l'assemblée générale, le samedi 15 juin 2024, à Winterthur et en ligne par livestream. Pour les inscriptions ou les ...
Freundeskreis

L'histoire de la SMG

La fin de la Seconde Guerre mondiale a marqué une période de renouveau. Ce sont de « jeunes sauvages », principalement américains, qui se sont réunis à Beatenberg du 15 au 22 août 1948. Ils ...
Aeschlimann

75 ANS POUR LA MISSION MONDIALE

En 1948, de jeunes chrétiens se sont réunis pour la conférence Youth for Christ pour l'évangélisation mondiale. C'était le point de départ d'un mouvement qui a durablement marqué le visage du ...