CELUI QUI PARLE DE JESUS ET QUI RESTE (SHORT)

CELUI QUI PARLE DE JESUS ET QUI RESTE 

Dès son adolescence, le coeur de Daniel bat pour la mission. Il veut absolument servir les populations des First Nations*, traverser les sombres et froids mois d’hiver avec elles et leur parler de Jésus. 

La phrase « Si ce n’est pas moi, alors qui ? » confirme Daniel encore aujourd’hui dans sa vocation. Depuis 2007, il vit comme missionnaire dans le nord lointain du Canada, au sein du peuple Gwich’in. « Je ne veux pas enseigner aux gens, mais apprendre d’eux », que ce soit dans le domaine de la chasse, de la pêche ou de la survie dans une nature rude où il peut faire jusqu’à moins 40 degrés. 

Le fait que Daniel soit resté 15 ans – au grand étonnement des habitants du village – est déjà un témoignage. Au fil des années, Daniel est devenu l’un d’entre eux et a pu parler de lui et de sa foi en Jésus-Christ. C’est ainsi que les villageois l’appellent « celui qui parle de Jésus », mais aussi « Daniel le Gwich’in qui reste ». 

Le terme « First Nations » englobe la plupart des peuples indigènes du Canada. Daniel vit parmi les Gwich'in.

L’histoire de Daniel est emblématique de celle de plus de 200 missionnaires de la SMG. Malgré des circonstances souvent difficiles, ils annoncent inlassablement l’Évangile dans le monde. Pour que de tels engagements missionnaires soient possibles, nous dépendons, en tant que SMG, de votre soutien financier. 

Nous vous invitons à soutenir la SMG, employeur de plus de 200 missionnaires, par un don. 

 

AVEC VOUS, NOUS RENDONS POSSIBLE DES ENGAGEMENTS MISSIONAIRES DANS LE MONDE ENTIER.

Sandra, islamisches Land, rund

Sandra, pays islamique d’Asie du Sud, Église « Viva » 

« Lorsqu’à mon école une camarade de classe musulmane s’est convertie au christianisme, l’appel à la mission auprès des musulmans s’est fait sentir en moi. Depuis six ans, je travaille dans un hôpital pour femmes parmi les musulmanes. Je suis à la fois missionnaire et sage-femme ».

 

Familie Suter, Libanon

Daniel und Bettina Suter, Liban, Église réformée 

« Notre objectif est de communiquer la Bonne Nouvelle de manière à ce qu’elle soit comprise. Nous n’attendons pas que quelqu’un arrive par chance dans un culte, mais nous apportons la Bonne Nouvelle de l’Évangile là où se trouvent les gens ».

 

Salome Brandenberger

Salome Brandenberger, Suisse, ICF 

« En Suisse aussi, l’Evangile de Jésus-Christ doit être annoncé. Dans nos cours, les chrétiens apprennent à transmettre la Bonne Nouvelle de manière simple, brève et authentique dans leur environnement». 

 

OUI, JE FAIS UN DON POUR QUE L'ÉVANGILE SOIT ANNONCÉ DANS LE MONDE ENTIER. 

La SMG est une organisation chrétienne de mission et d’aide humanitaire qui compte plus de 200 employés dans le monde. En faisant un don à SMG, vous contribuez à ce que des histoires comme celle-ci deviennent réalité. 

Témoignages les plus récents

5 marks of mission

LES 5 FACETTES DE LA MISSION

Pour rendre la mission possible, il est essentiel d’avoir une compréhension commune de la mission. L’initiative « L'avenir de la mission » invite à l'engagement sur un chemin spirituel ...
Freundeskreis

L'histoire de la SMG

La fin de la Seconde Guerre mondiale a marqué une période de renouveau. Ce sont de « jeunes sauvages », principalement américains, qui se sont réunis à Beatenberg du 15 au 22 août 1948. Ils ...
Aeschlimann

75 ANS POUR LA MISSION MONDIALE

En 1948, de jeunes chrétiens se sont réunis pour la conférence Youth for Christ pour l'évangélisation mondiale. C'était le point de départ d'un mouvement qui a durablement marqué le visage du ...